Golden Boss : Patrons ou rentiers ? by Thierry Aimar

By Thierry Aimar

Show description

Read Online or Download Golden Boss : Patrons ou rentiers ? PDF

Best french books

Les Lames du Roi, Tome 2 : Le Seigneur des Terres de Feu

Lorsqu'un gar? on devient une Lame, sa vie ne lui appartient plus. Seule los angeles mort peut briser l. a. cha? ne enchant? e qui le lie ? los angeles personne qu'il a jur? de d? fendre. Et jamais, de m? moire d'homme, on n'avait vu un candidat refuser l'honneur de servir son roi. Jusqu'? ce jour. Le jour o? le jeune Gu?

Additional resources for Golden Boss : Patrons ou rentiers ?

Sample text

Tout simplement parce que ce ne sont pas les actionnaires, ou, plus exactement, les petits actionnaires, qui décident du niveau et des formes de rémunération des managers de leurs entreprises, mais les managers euxmêmes, par l’intermédiaire des conseils d’administration. C’est le patron qui détermine le salaire du patron ! Plus précisément, au sein des conseils d’administration des entreprises, composés eux-mêmes de patrons de grandes sociétés du CAC 40, ce sont des « comités de rémunération » qui décident de fixer, en toute souveraineté, le revenu du manager.

Dans l’entreprise, 8 % du capital est détenu par tous les salariés, qui ont donc droit à une petite part du gâteau. On pourrait donc considérer la firme comme assez démocratique. Pourtant, cela n’empêche ni les fermetures d’unités, ni des conditions de travail déplorables dénoncées par le personnel. Une des filiales du groupe, Vinci Énergie, vient de fermer ses portes, alors qu’avec le cinquante-cinquième de ce © Groupe Eyrolles 60 Golden Boss © Groupe Eyrolles Des chasseurs de rentes et leurs gibiers 61 qu’a touché Antoine Zacharias avant de partir, l’usine aurait pu compenser ses pertes.

Il quitte l’entreprise avec 40 millions de francs d’indemnités, et des stock-options d’une valeur cinq fois plus élevée. De quoi mettre à l’abri sa descendance pour plusieurs générations. On se souvient encore © Groupe Eyrolles 42 Golden Boss © Groupe Eyrolles Les nouveaux saigneurs de l’entreprise 43 du titre du magazine L’Express à propos de Philippe Jaffré : « Cet homme vaut-il 200 millions ? » Ce cas pourrait être considéré comme une exception malheureuse s’il n’avait été suivi d’une série d’autres, notamment de celui de Daniel Bernard, patron de Carrefour durant treize années.

Download PDF sample

Rated 4.31 of 5 – based on 50 votes