Joyce avec Lacan by Jacques Aubert, Jacques Lacan

By Jacques Aubert, Jacques Lacan

Show description

Read Online or Download Joyce avec Lacan PDF

Similar french books

Les Lames du Roi, Tome 2 : Le Seigneur des Terres de Feu

Lorsqu'un gar? on devient une Lame, sa vie ne lui appartient plus. Seule los angeles mort peut briser l. a. cha? ne enchant? e qui le lie ? l. a. personne qu'il a jur? de d? fendre. Et jamais, de m? moire d'homme, on n'avait vu un candidat refuser l'honneur de servir son roi. Jusqu'? ce jour. Le jour o? le jeune Gu?

Additional info for Joyce avec Lacan

Example text

J. O'Molloy, de la loi romaine opposée à la loi mosaïque primitive, la lex talionis. Et il vint à parler du Moïse de Michel-Ange au Vatican. — Ah ! — Des termes bien choisis et en petit nombre, annonça Lenehan... J. O'Molloy reprit, détachant chaque mot : — Voici ce qu'il en disait : " une musique figée, marmoréenne figure, cornue et terrible, de la divine forme humaine, symbole éternel de prophétique sagesse, qui, si quelque chose de ce que l'imagination ou la main d'un sculpteur inscrivit dans le marbre spirituellement transfigurant et transfiguré a mérité de vivre, mérite de vivre ".

Pardon tout ça n'est que pour spécifier de Joyce de sa place. Joyce ne se tient pour femme à l'occasion que de s'accomplir en tant que symptôme. Idée bien orientée quoique ratée dans sa chute. Dirai-je qu'il est symptomatologie. Ce serait éviter de l'appeler par le nom qui répond à son vœu, ce qu'il appelle un tour de farce dans Finnegans Wake page 162 (et 509) où il l'énonce proprement par l'astuce du destin en force qu'il tenait de Verdi avant qu'on nous l'assène. Que Joyce ait joui d'écrire Finnegans Wake ça se sent.

Il est décrit à plusieurs reprises dans une langue un peu inspirée de la Maçonnerie, the prudent member, le membre prudent. Le membre prudent dit / suppose so, je le suppose (et non pas « je crois que oui » comme le dit la traduction française), je suppose ainsi, je sous-pose ainsi, je suppose quelque chose pour répondre à cette question « N'es-tu pas mon fils ? »; « je sous-pose de la sorte », ce qui en principe renvoie à ce qu'a dit le père, mais qui tout d'un coup, dès lors que l'on suit le texte, prend une autre figure, car immédiatement nous avons cet arrêt, marqué par ce que les Anglo-saxons appellent period, quelque chose qui fait période, un point qui n'est pas de sus- 52 — JACQUES LACAN pension mais de suspens, et un point à partir duquel surgit Mosenthal, à nouveau ponctué, à nouveau mis en période.

Download PDF sample

Rated 4.42 of 5 – based on 50 votes