La concurrence imparfaite by Jean Gabszewicz

By Jean Gabszewicz

Show description

Read Online or Download La concurrence imparfaite PDF

Best french books

Les Lames du Roi, Tome 2 : Le Seigneur des Terres de Feu

Lorsqu'un gar? on devient une Lame, sa vie ne lui appartient plus. Seule los angeles mort peut briser l. a. cha? ne enchant? e qui le lie ? l. a. personne qu'il a jur? de d? fendre. Et jamais, de m? moire d'homme, on n'avait vu un candidat refuser l'honneur de servir son roi. Jusqu'? ce jour. Le jour o? le jeune Gu?

Extra info for La concurrence imparfaite

Example text

Sans doute les firmes rivales peuvent-elles offrir, en dépit d’un accroissement du coût, un produit de qualité supérieure afin d’attirer les clients insatisfaits, mais encore faut-il que ces 31 derniers connaissent l’existence du différentiel de qualité ainsi créé. À nouveau, les coûts de recherche peuvent constituer une barrière à la dissémination de l’information, et donc au processus par lequel l’effet de réputation joue pleinement son rôle. Sans doute, aussi, les firmes offrant objectivement une qualité meilleure peuvent-elles en informer les consommateurs en supportant elles-mêmes le coût entraîné par cette information.

L’anticipation de l’entrant, suivant laquelle le monopole maintiendra sa production après l’entrée, permet à celui-ci de barrer l’entrée, en produisant suffisamment pour que, si une nouvelle firme envisageait de pénétrer le marché, sa production additionnelle fasse baisser le prix en dessous du coût moyen. Le rôle de l’investissement comme barrière à l’entrée La principale critique qu’il y a lieu d’adresser à la théorie classique du prix limite est liée au postulat de Sylos-Labini. En effet, il n’y a guère de raisons de penser que les candidats à l’entrée sur le marché conforment effectivement leurs conjectures à celles que suppose ce postulat.

La première est plutôt prosaïque : cette structure du marché, avec les hypothèses qui la sous-tendent, rend particulièrement aisée la détermination de la solution du marché ; nous avons illustré plus haut (voir p. 11-14) comment l’hypothèse de la concurrence parfaite permettait d’identifier sans difficulté le prix et les quantités échangées sur le marché concurrentiel. La deuxième raison est plus subtile et fera l’objet de plusieurs de nos analyses dans les chapitres suivants : elle tient à ce que cette structure apparaît comme le cas limite, pour un accroissement infini du nombre des vendeurs, des structures intermédiaires (oligopoles) dans lesquelles les agents sont conscients de leur interdépendance décisionnelle.

Download PDF sample

Rated 4.19 of 5 – based on 17 votes