Lady S: Une taupe à Washington by Philippe Aymond

By Philippe Aymond

Show description

Read Online or Download Lady S: Une taupe à Washington PDF

Best french books

Les Lames du Roi, Tome 2 : Le Seigneur des Terres de Feu

Lorsqu'un gar? on devient une Lame, sa vie ne lui appartient plus. Seule los angeles mort peut briser los angeles cha? ne enchant? e qui le lie ? los angeles personne qu'il a jur? de d? fendre. Et jamais, de m? moire d'homme, on n'avait vu un candidat refuser l'honneur de servir son roi. Jusqu'? ce jour. Le jour o? le jeune Gu?

Additional info for Lady S: Une taupe à Washington

Example text

Effet de réel », ou bien le « Tel ! » du haïku, ou bien encore le « punctum » de la photographie (« […] il dit seulement que le photographe se trouvait là, ou bien, plus pauvrement encore, qu’il ne pouvait pas ne pas photographier l’objet partiel en même temps que l’objet total. »12) ? Assurément un tel « détail » déjoue de manière complexe la détermination de sa nature et de sa fonction. Il ne dit pas seulement : « je suis le réel », il dit aussi : « je suis ce réel que l’écriture cherche à être ».

Ce que l’on dit de cet élève du grand Bichat, le présente comme un point d’ancrage stable face à l’assaut des questions des médecins, de leurs observations et de leurs suppositions qui, par ailleurs, accompagnent l’apparition plus précipitée des symptômes de l’agonie d’Emma : « Son regard, plus tranchant que ses bistouris, vous descendait droit dans l’âme et désarticulait tout mensonge à travers les allégations et les pudeurs. 40 Larivière, et c’est expressément spécifié, dissèque bien sûr avec le scalpel – sinon il ne viendrait pas de l’école de Bichat – mais son regard observateur est au moins tout aussi incisif.

105–121. Voir Joachim Küpper, « Das Ende von Emma Bovary ». In : Geschichte und Text in der Literatur Frankreichs, der Romania und der Literaturwissenschaft, éd. par Hans-Otto Dill, Berlin 2000, p. 71–93. MB, p. 328. C’est toujours l’article de Siler, « La mort d’Emma Bovary », qui est à consulter sur ce sujet. MB, p. 322. 40 Rudolf Behrens pouvons-nous le supposer, doit bien savoir, en tant qu’épouse d’un médecin de campagne, comment grosso modo s’annoncent les symptômes d’un empoisonnement à l’arsenic.

Download PDF sample

Rated 4.52 of 5 – based on 8 votes