MDM Enjeux et méthodes de la gestion des données by Franck Régnier-Pécastaing, Michel Gabassi, Jacques Finet

By Franck Régnier-Pécastaing, Michel Gabassi, Jacques Finet

Show description

Read Online or Download MDM Enjeux et méthodes de la gestion des données PDF

Best french books

Les Lames du Roi, Tome 2 : Le Seigneur des Terres de Feu

Lorsqu'un gar? on devient une Lame, sa vie ne lui appartient plus. Seule l. a. mort peut briser los angeles cha? ne enchant? e qui le lie ? l. a. personne qu'il a jur? de d? fendre. Et jamais, de m? moire d'homme, on n'avait vu un candidat refuser l'honneur de servir son roi. Jusqu'? ce jour. Le jour o? le jeune Gu?

Extra info for MDM Enjeux et méthodes de la gestion des données

Example text

L’objet client « Éric Dujardin » ne peut pas porter la valeur DateNaissance=13/04/1991 quand l’objet client « Hélène Dujardin » porte la valeur DateNaissance=25/04/2005. À l’échelle du système d’information on remarquera que des instances d’objets métier peuvent être incohérentes le temps nécessaire à la resynchronisation d’ensemble du système d’information. Des processus et une gestion d’états complexe peuvent potentiellement être mis en œuvre pour gérer ces statuts de propagation. 30 Chapitre 2.

Ces différents systèmes ont souvent besoin de partager des données clés indispensables à la société mère (par exemple, les produits, les clients et fournisseurs). La problématique est la même quand deux entreprises ou plus veulent partager des données au-delà de leur propre périmètre. La cohérence des données partagées entre différents systèmes informatiques est un besoin critique pour ces entreprises. 8 l’exemple des référentiels marchands dans la grande distribution). 8 — La dissémination des référentiels marchands dans la distribution Dans un modèle classique de système d’information, la gestion des données de référence est nécessaire pour coordonner entre eux les différents systèmes ERP, les systèmes légataires, les autres progiciels et le décisionnel qui supportent cette dissémination.

La seconde est dite « probabiliste » et repose sur un processus plus fin et des algorithmes de rapprochement prenant en compte non seulement ce que les objets comparés portent comme information mais aussi les fréquences ou approximations compatibles avec l’ensemble des informations détenues au sein de l’ensemble des objets comparés. Exemple : l’objet ID-4937 « Jean Dupont au 32 rue de la venaison » et l’objet B ID-2845 « Jean Dupond au 32 rue de la venaison » sont, avec une grande probabilité, des doublons.

Download PDF sample

Rated 4.73 of 5 – based on 31 votes