Patrologia Orientalis Tomus Vicesimus Quintus by R.Graffin

By R.Graffin

Show description

Read Online or Download Patrologia Orientalis Tomus Vicesimus Quintus PDF

Similar french books

Les Lames du Roi, Tome 2 : Le Seigneur des Terres de Feu

Lorsqu'un gar? on devient une Lame, sa vie ne lui appartient plus. Seule los angeles mort peut briser los angeles cha? ne enchant? e qui le lie ? los angeles personne qu'il a jur? de d? fendre. Et jamais, de m? moire d'homme, on n'avait vu un candidat refuser l'honneur de servir son roi. Jusqu'? ce jour. Le jour o? le jeune Gu?

Additional info for Patrologia Orientalis Tomus Vicesimus Quintus

Example text

Demandons-lui de nous s JÜLiaa... sans punition. 3; ^£-*> termine V. Al 1. ju/ Joi^? XCI. 9 jJ oüS. A ^t-^? s 0/ I - . >'> )/ ta^ La\o )^Ä_iC»C . 0(7T7)). la gourmandise (yadTpip-apyia), cieux murmurenl lever les yeux de leur esprit vers imii. lorsqu'ils sont irritcs cn silence par suite Et, )a-»-ß *,3 Peut-6tre quelques-uns de ceux qui sont tournes vers leur ventre ä los regardenl avec des (yeux) pergants et qu'ils sonl de ums i'l la fois et la sixieme ou touruaiit (dujour), qui sc couchant. ) Est-ce (apa) la l'ait que toi, tu le disent : « D'oü il prolonges apres se le tard et qui appartienl au soir, etjusqu'au soleil tu qui ordonne cela?

OouK>/ J-^~? ;ji >-öi --*> -Jooi 1 '^-^öö —V-? '- v' a. i_oia3 ^-J^^s; ,,inri avec que des pecheurs*. teres, Car que c'est ainsi -&^*> Pharisien, le ne suis pas mime comme ou dtme de comme tout ce o« f—^-*"? tc rends gräces de ce autres hominis, [qui sont) ravisseurs, injustes, adul- les jeüne deux ce publicain; je que je possede 2 ä mais des pecheurs, dit par semaine; je donne la parole ä cette la möme ; c'est-ä-dire : « Ce n'esl pas venu appeler, (vous) qui, par vos propres decisions, vous - car vous ne voulez pas (l'etre) - - mais ce declarez vous-memes justes sont ceux qui confessent qu'ils sont des pScheurs et aecourent ä mon appel vous que que mais nie il suis je je suis venu sauver.

Nousdonneras ton salut'. atteint les orgueilleux (dcvoia), b. ils ont ajoute : : Et »Lfol. 201 SEVERE D'ANTIOCHE. 32 lai. h^ od» T4 ~K*l JJi fcs_L'/ Ji-o'/? '/ )-,_=>. Lfol. => ^ t-*-^ v? 'o-^r** jL^oi Q^>ö? vQ-iok. voKj/ ? Jjuo^! \oouK>/ J-^~? ;ji >-öi --*> -Jooi 1 '^-^öö —V-? '- v' a. i_oia3 ^-J^^s; ,,inri avec que des pecheurs*. teres, Car que c'est ainsi -&^*> Pharisien, le ne suis pas mime comme ou dtme de comme tout ce o« f—^-*"? tc rends gräces de ce autres hominis, [qui sont) ravisseurs, injustes, adul- les jeüne deux ce publicain; je que je possede 2 ä mais des pecheurs, dit par semaine; je donne la parole ä cette la möme ; c'est-ä-dire : « Ce n'esl pas venu appeler, (vous) qui, par vos propres decisions, vous - car vous ne voulez pas (l'etre) - - mais ce declarez vous-memes justes sont ceux qui confessent qu'ils sont des pScheurs et aecourent ä mon appel vous que que mais nie il suis je je suis venu sauver.

Download PDF sample

Rated 4.42 of 5 – based on 50 votes